Consulting

Notre savoir-faire pour le traitement des fumées

ÉCONOMIES DE COÛTS – PRODUCTIVITÉ ACCRUE

Les exigences environnementales des aciéries ont radicalement changé au cours des dernières années. En raison des contrôles croissants de la pollution par les autorités fédérales, nationales et locales, aucun nouveau four à arc électrique n’est installé sans un équipement complet de contrôle des fumées dont la durée de vie doit être la plus longue possible.

Le système de contrôle de l’évacuation directe, combiné à une hotte est actuellement à la pointe de la technique.

L’utilisation de fours électriques à haute puissance et de diverses techniques de fusion impliquant la pratique du laitier moussant, l’injection de charbon et d’alliages supplémentaires. Une quantité élevée d’oxygène contribuent de manière significative à la sélection du dispositif de capture et à la détermination du volume final de gaz d’échappement.

L’utilisation intensive d’oxygène, les installations de brûleurs et la pratique de la fusion nécessitent un système d’évacuation des gaz qui doit répondre aux exigences globales de la production économique d’acier. La maintenance dans ce domaine doit être minimisée autant que possible.

Le système se compose d’une voûte de refroidissement des fumées ainsi que d’un conduit d’admission des fumées refroidies à l’eau, ainsi qu’un manchon coulissant pour régler l’espace entre le coude du four et le conduit fixe afin de maintenir la quantité d’entrée nécessaire pour la postcombustion du CO.

Au niveau du sol, une chambre de combustion combinée à une boîte de dérivation est installée sur une infrastructure en béton séparée. La taille de la chambre doit être déterminée en fonction du volume des fumées et des conditions locales particulières. Une porte refroidie à l’eau située à l’avant permet à la maintenance d’y accéder facilement pour enlever les dépôts accumulés. En fonction de la température du gaz à l’entrée du conduit non refroidi, le diamètre et la longueur totale du conduit refroidi à l’eau doivent être calculés avec des vitesses de gaz optimisées pour éviter les dépôts dans le conduit.